NB : Cet article est un repost d’une de nos newsletter La ChroniK EnerGIVrée datée de 2020.


Cet article est la deuxième partie d’un texte sur le vrac et le Zéro Déchet pour réduire la présence du plastique dans notre quotidien. Pour retrouver la première partie c’est ici.
Maintenant let’s go !

Vrac-ons à nos occupations et désemballons-nous !

Le vrac consiste à acheter des produits sans emballage aucun. Les produits secs sont ceux que l’on trouve majoritairement en vrac : pâtes, riz, céréales, fruits secs, …
Magie ? Epure plutôt.

Des rayons « vrac », il y en a dans tous les magasins bio, mais pas que. Carrefour, Franprix, et d’autres distributeurs classiques s’y mettent (c’est bon pour l’image écolo bio bobo et donc bon pour leurs marges, qui elles ne s’épurent pas).

Depuis plusieurs mois le réseau BioCoop propose en vrac miel, huile d’olive, lessive, liquide vaisselle et un produit ménager, en plus des produits classiques.

Cerise sur le gâteau, il existe des magasins spécialisés dans le vrac.
2 réseaux dont je vous recommande la visite : Day by Day (liste des points de vente en France ici) et Negozio Leggero (1 seul point de vente, Paris 3ème pour l’instant).

Je vous parle de ce dernier, Negozio Leggero, que je fréquente*. Absolument tout y est vendu en vrac : thé, café, chocolat, gâteaux, bonbons, vinaigres, vins, lessives, produits d’entretien, cire d’abeille, épices, … Pas 100% bio mais 100% éco-responsable**.

Sont également vendus des contenants (durables of course) en verre, bois, tissus, pour transporter ses denrées ; les bouteilles en verre des produits cosmétiques sont consignées. Le mieux étant de venir avec ses propres contenants que l’on réutilise d’une fois sur l’autre.

Certes, cela veut dire qu’il faut anticiper ses courses, dans un monde où l’instantané prime. Il faut se faire un peu violence, c’est vrai. Mais à l’arrivée deux bénéfices majeurs :

  • Des économies de ouf !!! Car le packaging représente une grosse part du cout des produits (de 30 à 70% pour des produits de qualité comparable) : ex. 2€ le litre d’adoucissant lessive éco-responsable en vrac chez Negozio Leggero vs. 5,04 € le litre Etamine du Lys chez Bio C Bon ou 3,14€ le litre de Lenor chez Monoprix.
  • Zéro déchets rapportés à la maison !  Vos poubelles n’ont pas pris un gramme et comme vous le savez, « Le meilleur déchet c’est celui que l’on ne produit pas ».

Alors, c’est qui le plus fort ? C’est déplastificator !
Mon conseil : investissez dans des sacs en tissus lavables, comme ceux-ci :

 Marque Ah Table, 3,95€ les 5 sacs, en vente dans les magasins bio. A glisser dans son caddie et son sac à main pour en avoir toujours sous le coude pour les courses imprévues 🙂

On va encore plus loin…et on fait sa propre lessive !
(ça frise la folie)


Recette maison simplissime en 2 minutes chrono (testée, approuvée et réitérée depuis 6 mois, malgré le sourcil réprobateur de l’homme de la maison la première fois) :

Même efficacité, zéro déchets, moins cher, plus sûre (notamment pour nos enfants, parce qu’on sait précisément ce qu’il y a dedans). Seule différence: la texture, plus visqueuse. Reste donc à dépasser l’étonnement de la première fois.

Sur ce, amusez-vous bien !
Et n’oubliez pas d’aller marcher pour le climat demain samedi 13 Octobre, partout en France.

Baisers sans emballage,
Mathilde

*  : Je ne suis pas payée pour leur faire de la pub. J’en parle car je suis convaincue du modèle 🙂
** : C’est à dire faible empreinte carbone, respect des travailleurs, absence de test sur les animaux. Pour les cosmétiques, les produits sont sans paraben, sans sulfate, sans silicone, sans dérivés d’animaux, ni colorants ni huiles minérales. A part le label, il ne manque pas grand chose pour être « bio ».

Pour aller plus loin :

  • Des alternatives au plastique : Tipa, le bio packaging flexible qui se décompose en 6 mois : https://tipa-corp.com/ ; Do Eat, le packaging à base de pomme de terre qui se mange : http : //www.doeat.com/
  • Un bateau qui carbure au plastique : https://positivr.fr/1percentfortheplanet-plastic-odyssey/

Un rayon de supermarché aux Pays-Bas qui a banni le plastique : https://mrmondialisation.org/le-premier-rayon-zero-plastique-est-ne-a-amsterdam/