Cet article est la deuxième et dernière partie d’un texte sur la démission fracassante de Nicolas Hulot.
Et maintenant, qu’allons-nous faire ?
– Pour lire la première partie c’est ici
Maintenant let’s go !

Alors on fait quoi ? On passe à l’action ! 

(chouette, encore une « to-do » list!)

1 – On participe au World CleanUp Day le samedi 15 Septembre. Oui oui, dans 6 jours.
Partout en France des dizaines d’initiatives locales sont organisées pour nettoyer nos espaces de vie : villes, campagnes, plages, montagnes… On y va, même 1 heure, et avec les enfants ils vont adorer être utiles.
https://worldcleanupday.fr/

2 – On vote pour le budget participatif de sa ville
A Paris, c’est en ce moment et jusqu’au 23 Septembre. On soutient les projets qui favorisent la résilience des villes: végétalisation des toits, des cours d’école, développement d’espaces verts; agriculture urbaine, jardins partagés,…; mobilité douce; énergie propre; rénovation thermique des batiments,… Il y a de quoi faire !

3 – On devient l’un des 150 ambassadeurs du climat à Paris 
Une journée de formation est organisée le samedi 22 Septembre par la ville de Paris.
Tu veux en être ? https://www.paris.fr/planclimat
Il est probable que d’autres initiatives existent localement. Et si ce n’est pas le cas, proposez-le !

4 – On se rapproche de sa mairie pour constituer ou rejoindre un collectif citoyen qui a envie d’accélérer la transition écologique au niveau local. Il en existe dans certains arrondissements parisiens (le « CoCiCli » dans le 10ème par exemple). Les mairies sont preneuses des énergies citoyennes !

5 – On soutient une ou plusieurs des 400 associations environnementales qui existent en France
https://www.smartplanete.org/liste-associations-environnementales-france/

6 – On change nos comportements du quotidien. C’est la vocation de cette newsletter de nous y aider. Tous les sujets passeront sur le grill : alimentation, consommation, énergie, transport, voyages, finance… pour réduire notre empreinte environnementale (c’est indolore rassurez vous !).

En dehors du point 5, tout est gratuit ! Il faut juste être prêt à donner un peu de son temps.

Ce ne sont que quelques idées pour prendre conscience du problème et commencer à faire partie de la solution. N’hésitez pas à me partager toutes vos idées, c’est de cette manière que nous irons plus loin.

 

Restez connectés, « les pieds sur Terre et les yeux tournés vers les étoiles »

Baisers de rentrée,
Mathilde